25/01/2006

Zulte-Waregem vous Salou bien !

L'année commence décidément très mal pour le Standard. Quelques jours après sa défaite face à Zulte-Waregem, il a de nouveau mordu la poussière à La Gantoise (2-1). L'exclusion d'Onyewu après 20 minutes de jeu n'a bien sûr pas facilité la tâche des Liégeois.

Les rencontres opposant Mouscron à Beveren et Saint-Trond à Charleroi, fort peu emballantes, se sont soldées par un nul blanc.

La question que l'on peut se poser à l'issue de cette soirée est de savoir où s'arrêtera Zulte-Waregem. Emmenés par un Ibrahim Salou des grands soirs, les Flandriens n'ont fait qu'une bouchée de Westerlo (3-0). Ils ont plus qu'un pied en demi-finales.

 

Les résultats de la soirée:

La Gantoise-Standard 2-1 (45' Kovalenko 0-1, 57' Grégoire 1-1, 93' De Beule 2-1)

Zulte-Waregem-Westerlo 3-0 (18', 64' et 89' Salou)

Mouscron-Beveren 0-0

Saint-Trond-Charleroi 0-0

Photo Belga: Ibrahim Salou, l'auteur des trois buts de Zulte-Waregem hier soir

23:11 Écrit par Arnaud Lemire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

1/4 de finale de la Coupe de Belgique

Quelques jours après le championnat, c'est la Coupe de Belgique qui reprend ses droits. Les matches aller des quarts de finale se déroulent ce soir et le retour est prévu le 8 février.

Si l'on a dit et redit que cette compétition n'était plus intéressantes pour les clubs (certains ont même pris le 1er tour par dessus la jambe), les huit équipes en lice rêvent tout de même de se retrouver au stade Roi Baudouin au printemps. Malgré tous ses défauts, la Coupe reste le chemin le plus direct vers la Coupe d'Europe.

 

L'affiche de la soirée sera incontestablement le déplacement du Standard à La Gantoise. L'objectif premier des Liégeois reste bien entendu le titre, mais avec la faim qui est la leur cette saison, ils aimeraient bien prendre la Coupe en zakouski.

Opposée à Westerlo, l'équipe de Zulte-Waregem fait figure de favori. Les Campinois sont en perte de vitesse, tandis que les Flandriens restent sur une belle victoire au Standard. Il reste que l'accumulation des rencontres pourrait commencer à peser dans les jambes des joueurs de Zulte-Waregem.

 

Dans l'autre partie de tableau, celle des plus petits si l'on se réfère au classement du championnat, Charleroi est le plus costaud sur le papier. Opposés à des Trudonnaires dont le principal souci est de se sauver, les Zèbres ont une belle carte à jouer.

Dans l'autre rencontre, Mouscron recevra Beveren. Tout comme Saint-Trond, ces deux équipes sont embourbées en bas de tableau en championnat. Et si la Coupe est un bon moyen de prendre confiance et de se faire plaisir, elle est aussi une source de fatigue.

Photo: www.footbel.com

14:35 Écrit par Arnaud Lemire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Luxembourg-Belgique le 1er mars

Le règne de René Vandereycken à la tête des Diables Rouges débutera par un court déplacement au Luxembourg. Les deux fédérations ont conclu un accord pour disputer une rencontre amicale le 1er mars au Grand-Duché.

Affronter ce petit poucet du football européen permettra peut-être aux Belges de faire le plein de moral. Attention cependant, le 25 octobre 1989, nos voisins étaient venus chercher un nul à Bruxelles (1-1).

Photo Belga

12:30 Écrit par Arnaud Lemire | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Thierry Henry à Barcelone ?

Certains journaux affirment que Thierry Henry aurait donné son accord pour rejoindre Barcelone en fin de saison. Le quotidien espagnol Sport estime à 90% les chances de voir l'attaquant d'Arsenal débarquer en Catalogne en juillet. Les deux parties refusent cependant de confirmer l'information.

Barcelone rêve depuis longtemps d'attirer l'attaquant français au Nou Camp et les rumeurs de transfert de Samuel Eto'o à Chelsea ont peut-être réactivé la piste d'Henry.

Photo Belga

12:00 Écrit par Arnaud Lemire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Fin de saison pour Scholes

Paul Scholes (31 ans) ne jouera plus cette saison. Le milieu de terrain de Manchester United souffre d'un problème occulaire dont l'origine n'est pas connue. Les médecins ont donc conseillé à Scholes de prendre 3 mois de repos après lesquels une nouvelle évaluation sera réalisée.

Dans un communiqué, le club de Manchester United déclare: "le mieux à faire est de l'envoyer ailleurs où l'on pourra peut-être établir un diagnostic et le soigner en conséquence."

Photo Belga

11:43 Écrit par Arnaud Lemire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

CAN 2006: qualification des Ivoiriens

La Côte d'Ivoire a gagné le droit de disputer les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations suite à sa victoire contre la Libye.

L'Égypte, pays organisateur, a pour sa part été tenue en échec par le Maroc et devra donc patienter jusqu'à samedi pour assurer sa qualification. Elle recontrera alors une Côte d'Ivoire démobilisée. La Libye est elle éliminée.

Les résultats d'hier soir:

Libye-Côte d'Ivoire 1-2 (10' Drogba 0-1, 41' Kames 1-1, 74' Touré 1-2)

Égypte-Maroc 0-0

Classement (2 matches):

1. Côte d'Ivoire 6; 2. Égypte 4; 3. Maroc 1; 4. Libye 0

 

Ce soir (Gr. B):

Angola-RD Congo

Cameroun-Togo

Le Cameroun et la RD Congo seront qualifiés en cas de victoire

Photo Belga: l'Égyptien Wael Gomaa (en rouge), en lutte avec le Marocain Abdelali Bou Saboun

10:25 Écrit par Arnaud Lemire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/01/2006

Marseille tremble à nouveau sur ses bases

La bombe lâchée Jean-Jacques Eydelie secoue le petit monde du football français et européen. Dans un entretien accordé à L'Équipe Magazine, l'ancien joueur de L'Olympique de Marseille affirme que le dopage et la corruption étaient monnaie courante dans les travées du stade Vélodrome. Sa révélation la plus spectaculaire concerne la finale de la Coupe des Champions remportée par l'OM en 1993 contre l'AC Milan. "Tous les Marseillais ont été invités à se mettre à la queue leu leu pour recevoir une piqûre dans le cul. Seul Rudi Völler a refusé. Le pire, ajoute Eydelie, c'est qu'au même moment, dans le couloir, Tapie faisait un scandale en réclamant un contrôle antidopage à la fin du match. Il gueulait: «Les Italiens sont tous dopés ! A moi, on ne va pas la faire !» Résultat, il n'y a eu aucun contrôle à la fin du match." L'UEFA indique pourtant que quatre contrôles ont été effectués à la fin du match et qu'ils se sont tous révélés négatifs.

 

Jean-Jacques Eydelie prétend également que les dirigeants marseillais ne se contentaient pas de doper leur joueurs, mais qu'ils droguaient aussi leurs adversaires. Il déclare que l'année du sacre européen de l'OM, les joueurs du CSKA Moscou en avient fait les frais. "Nos dirigeants avaient récupéré les packs d'eau des joueurs moscovites", dénonce-t-il. Devant nous, avec un large sourire, ils se sont servis d'une seringue avec une aiguille très fine pour injecter je ne sais quoi à travers le bouchon. (...) On a vu les joueurs se chier dessus avant le match. Pas parce qu'ils avaient peur mais parce qu'ils se vidaient, qu'ils avient eu la chiasse d'avoir bu une boisson trafiquée." Marseille remporta la rencontre 6-0.

 

Quand il évoque la corruption, Eydelie déclare: "Sachant comment le club pratiquait, on ne savait jamais si on avait gagné sur notre valeur ou si, en face, certains s'étaient couchés. Pour un sportif, il n'y a rien de pire."

 

Arsène Wenger, l'actuel entraîneur d'Arsenal qui était en poste à l'AS Monaco à l'époque, n'est pas surpris par ces révélations. "Ce sont des choses que je savais, que beaucoup de gens savaient. On parle ici de la pire période qu'a connue le football français. Il était gangrené de l'intérieur par l'influence et les méthodes de Tapie à Marseille."

 

Mis en cause, Bernard Tapie n'a pas mis longtemps avant de réagir à ces accusations et se dit victime d'une cabale monstrueuse. "Le dopage, je ne l'ai jamais accepté et, pire, je l'ai toujours combattu." L'homme fort du football français dans les années 90 compte bien faire appel à la justice pour laver son honneur. "Et tous ces braves gens qui depuis trois jours me mettent dans une lessiveuse vont avoir à s'expliquer dans une procédure qui est simple, qui est la citation directe, où vous avez dix jours pour préparer vos preuves et venir démontrer ce que vous avez dit.»

 

Si ces déclarations devaient être avérée, cela jeterait une nouvelle ombre sur la carrière de Raymond Goethals, l'entraîneur de l'OM à l'époque.

Photo Belga: Bernard Tapie

16:24 Écrit par Arnaud Lemire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |