16/11/2005

Affaire Oulmers: Charleroi ne désarme pas

Malgré la forte pression qui pèse sur leurs épaules, les dirigeants du Sporting de Charleroi veulent continuer le combat qu'ils mènent contre la FIFA dans "l'affaire Oulmers". Ils réclament 1 million € à la Fédération Internationale de Football en compensation de la blessure dont Majid Oulmers a été victime lors d'un match avec la sélection marocaine. Le club de Charleroi s'estime lésé car pendant la longue indisponibilité d'Oulmers, il a continué à payer son médian ainsi que ses soins médicaux alors qu'il ne pouvait pas utiliser son joueur.
Le G14, l'association des plus grands clubs européens, soutient Charleroi dans le procès qu'il intente contre la FIFA pour abus de position dominante car à l'heure actuelle, les clubs sont obligés de libérer leurs joueurs pour les rencontres de leur équipe nationale sans recevoir aucune indemnité. De plus, la FIFA n'intervient pas en cas de blessure. Elle s'enrichit donc grâce aux compétitions qu'elle organise, en profitant de la notoriété de joueurs qu'elle emprunte gratuitement aux clubs. Les récentes blessures plus ou moins graves du Lyonnais Abidal et du Barcelonais Van Bommel en équipe nationale motive d'autant plus les grosses cylindrées européennes.
Après "l'affaire Bosman", la Belgique pourrait donc de nouveau être l'épicentre d'un tremblement de terre footbalistique, car uen condamnation de la FIFA pourrait marquer, si pas la fin des équipes nationales, au moins une profonde modification du principe.
Photo Belga: maître Jean-Pierre Deprez, l'avocat du Sporting de Charleroi

11:23 Écrit par Arnaud Lemire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Les barons du football Il y a vraiment quelque chose de pourri dans le monde du ballon rond, voilà que les omnipotents barons du football international (en abrégé la FIFA) ne peuvent plus faire à leur mode. Quoi des manants se révoltent et contestent une fois de plus leurs décisions unilatérales ! Bientôt, ils ne vont plus pouvoir s'enrichir sur le dos du fotball, mais où va-t-on mes bons amis ?
Le sport dans tout cela ? un mot dont ces gens ignorent le sens, eux qui ne connaissent que les mots "fric", voyages, banquet et qui aiment avant tout parader.

Écrit par : Fou de foot | 16/11/2005

Les commentaires sont fermés.