04/06/2005

Diables Rouges: un match (vraiment) nul

La Belgique n'a pu réaliser mieux qu'un nul blanc ce soir en Serbie. Fatiguées, les deux équipes n'ont pas développé un jeu très spectaculaire. Dans un enfer beaucoup moins chaud que ce que certains prédisaient, les Diables n'ont jamais réellement inquiété leurs adversaires. Pire, ils n'ont même pas essayé! L'arbitrage fut même clément avec eux puisqu'un penalty aurait dû être sifflé en première période pour une faute de main de Thomas Buffel.  Le but d'Aimé Anthuenis (photo Belga) était visiblement avant tout de contrer les assauts serbes et ce fut une réussite car l'axe central Clémént-Van Buyten s'est montré très solide.
Mais le plus étrange dans le scénario de cette rencontre fut le manque d'audace d'une équipe belge pourtant obligée de gagner pour garder l'espoir de participer à sa septième Coupe du Monde consécutive. Avec Émile Mpenza comme seul attaquant, notre équipe nationale manquait en fait cruellement de poids offensif. Le remplacement de Koen Daerden par Philippe Léonard en deuxième moitié de seconde période prouve que cela résultait davantage d'une volonté délibérée que d'un état d'impuissance. Les montées au jeu de Vandenbergh et de Pieroni étaient ensuite bien trop tardives pour pouvoir changer le cours du match. Luigi Pieroni a certainement apprécié d'avoir dû renoncer à la finale de la Coupe de France disputée par son club pour entrer au jeu à la... 87ème minute.

22:57 Écrit par Arnaud Lemire | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Employé Il est grand temps de revoir les objectifs ... non atteints de Aimé Antheunis. Même s'il reste un entraîneur de grande envergure et qu'il a joué de mal chance au début des éliminatoires. Mais pour pouvoir insuffler une motivation à une équipe en perpétuel doute, il nous faut revenir sur nos forces des années 80. Une défense solide et des éléments avec du caractère.

Écrit par : Badjou | 05/06/2005

medcin lamentable, les diables doivent prendre l'exemple sur une Justine qui ne renonce JAMAIS.mais qui elle a du talent.
Quant à Anthuenis l'heure de la retraite à sonner.Inimaginable de faire des changements si tardifs alors que les serbes étaient cuits.

Écrit par : dufour | 05/06/2005

Les commentaires sont fermés.